Marseille rattrape son époque, son essor s’accélère, elle se cherche une identité : ville, port, métropole, marina ou villages agglomérés... ses visages n’en finissent plus de muter.

Les images que nous vous proposons cherchent à retranscrire ce bouillonnement : clichés d’une ville qui pulse, empreintes saisies au coeur du mouvement, tantôt brutes, souvent allégoriques ; trépidations urbaines traduites en photo, reflets de nos refus comme de nos aspirations.

Les porfolios présentés ici, en dix classeurs thématiques commentés, font l’objet d’une sélection attentive, souvent décalée, parfois même provocante. Vous pouvez les visualiser en damier, profitant ainsi du montage du photographe, ou en diaporama, pour apprécier chaque image.

Les derniers portfolios publiés

Marseille ouvrière

Ici triment les dockers, pêcheurs, navigateurs, tueurs-dépeceurs aux abattoirs tout proches. Les abattoirs ne pouvaient se trouver sur le Vieux-Port ou sur les allées du Prado. Ils devaient être greffés sous cette latitude du nord marseillais.

Marseille en provence

Enfin, à droite, derrière les cheminées d’usines si petites et si nombreuses, quelles avaient l’air d’un jeu de quilles, on voyait s’étendre Marseille sur le bord de la mer bleue. Je préférais pourtant le spectacle des fenêtres du nord. La garrigue provençale commençait au pied même du mur de la maison

Marseille qui se cherche

Quand il avait débarqué, il y a douze ans, il avait pris la ville en pleine gueule. Presque eu la trouille. Maintenant c’était sa ville. Apprivoisée. A moins que ce ne soit lui.(…)

Marseille littorale

Entre Pomègue et Ratonneau, une barque glissait, minuscule, un pêcheur unique et perdu entre le ciel et les eaux, le soleil et les rives de neige. C’était un décor de dessert, sur une mer de cassis le blanc d’oeuf de deux îles flottantes. (…)

Marseille la bourge

(...) du côté du Petit Nice ou bien du Prophète, quartiers sans risques où n’habitaient que quelques vieilles cocottes et des retraités de la colonie (...)

Marseille portuaire

Cette ville est une leçon. L’indifférence coupable des contemporains ne la désarme pas. Attentive, elle écoute la voix du vaste monde et, forte de son expérience, elle engage, en notre nom, la conversation avec la terre entière. Un oriflamme claquant au vent sur l’infini de l’horizon, voilà Marseille.

Marseille en bazar

Une vapeur est suspendue aux ombrages verts. On traite là bien des affaires ; on y fait marché pour le crime et pour une paire de souliers. On y crie, et on s’y parle à l’oreille. On vend un peu de tout, la fille, la drogue et le journal. On passe le temps avec délices, et la politique ne chôme pas.

Marseille on the beach

Souvent, quand il court le long de la mer, chaudement couvert pour transpirer et éliminer les toxines, Clément s’arrête quelques secondes et contemple la côte, de la Corniche à la Pointe Rouge.

Marseille italienne

Nous entrâmes dans Marseille par la rue de Rome, alignée comme la rue Richelieu, longue presque du double. Le tiers de cette rue, dans le milieu, est planté d’un cours fort inférieur à celui d’Aix ; elle est bâtie de maisons belles, élevées à l’italienne, et peuplée comme la rue Saint-Honnoré. (…)

Marseille à paiolle

Marseille, premier quartier, Saint-Jérôme (...) J’ai habité près d’une allée de magnolias, à Marseille. Cette allée conduisait à un château délabré que nous admirions tout de même pour ce qu’il avait été, en un temps où nous n’existions pas. (...)

Creative Commons License Marseille en images (http://www.marseille-images.com), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Plan du site
Un site réalisé et hébergé par accatone, le studio web solidaire et inventif.
Site propulsé par accatone.com Valid XHTML 1.0 Transitional CSS Valide ! SPIP